Up2school : la nouvelle génération de journalistes du sup’ ?

Mehdi Cornilliet, 22 ans, CEO d’Up2school et étudiant à HEC

Comment est née Up2School?

Tout a démarré avec la préparation de mon entretien d’intégration en école de commerce. Je souhaitais valoriser mes compétences dans le domaine du développement informatique, et pour cela, quoi de mieux que de montrer une réalisation concrète ! C’est ainsi qu’est né le site Major Prépa. Par la suite, Guillaume (ESCP) et Ezékiel (emlyon) ont eu envie de rejoindre le projet, nous nous sommes tout de suite très bien entendus et ils se sont lancés dans l’aventure. Ont suivi Dimitri (NEOMA) et Baptiste (HEC). Au global aujourd’hui, nous sommes forts d’une équipe d’une cinquantaine de rédacteurs étudiants.

Quel est le concept?

Nous souhaitions offrir aux différents élèves de classes préparatoires les contenus que nous recherchions nous-mêmes à l’époque et, très important pour nous, de manière totalement gratuite. Nous trouvions que beaucoup de bêtises étaient écrites sur cet univers que nous connaissions bien pour l’avoir expérimenté. Notre ligne éditoriale c’est le “no bullshit” [littéralement « pas de foutaises »], c’est-à-dire un contenu totalement vrai, objectif et sans langue de bois. On trouve sur le site différents classements, des conseils pour les oraux, des synthèses, des sélections de bonnes copies… Tout ce qui est nécessaire pour réussir sa prépa et les concours d’entrée dans les meilleures écoles.

Et ça marche ?

Oui, plus qu’espéré ! Avec Major-Prépa, nous sommes rapidement devenus numéro 1 en matière de contenus dédiés aux prépas avec plus de 80 000 visiteurs par mois et plus de 400 000 en période de concours ! Nous avons d’ailleurs déjà été contactés par de potentiels investisseurs, signe que nous avons vu juste…

Cette année, nous avons lancé notre plateforme Business Cool, dédiée comme son nom l’indique aux écoles de commerce, ainsi qu’une nouvelle version de notre magazine Le Major.

Quelle est votre audience globale?

Avec l’ensemble de nos sites web, nous pouvons d